Renforcer l’expérimentation, le dialogue, la transparence et le « vivre ensemble » en Bretagne

Quelques exemples de doléances


———-
– Dav eo Respektañ al laBourerien. Toud zo graet evid ober Droug deho! Sinet : eur peizant SKuizH.
———-
– Recherche d’un nouveau consensus breton. Nous devons élargir le spectre de nos interventions en tant que Bonnets Rouges, de sorte à pouvoir parler de ce qui préoccupe certains de nos concitoyens, mais peut-être sur d’autres points que ceux des BR : entre autres dans le domaine de l’environnement, la culture, l’énergie.
———-
– Il faut que les mairies mettent en chantier des logements partagés pour des personnes voulant vivre ensemble pour diminuer les coûts mais aussi favoriser les relations. Pourquoi pas des personnes âgées avec des jeunes?
———-
– Ma doléance principale consiste à signifier aux pouvoirs publics qu’on attend d’eux qu’ils sachent échanger, discuter, négocier au lieu d’imposer des choses par la force ou de traiter des doléances par le mépris
———-
– Que peuvent faire les agriculteurs dans le domaine environnemental ? Que peuvent accepter les écologistes comme activités économiques ?
———-
– Nous, agriculteurs, nous n’acceptons plus les contrôles vexatoires, pour ne pas dire humiliants, d’une administration qui par ailleurs a déjà toutes les informations utiles et nécessaires en plusieurs exemplaires pour savoir ce qu’il en est. Enfin, je n’accepte plus que chaque jour un agriculteur mette fin à ses jours dans l’indifférence la plus totale. Oui je veux vivre, travailler et vivre de mon travail, et décider en Bretagne pour les bretons. Pour moi, et pour mes fils.
———-
–  » Vivre, travailler et DECIDER au pays  » De ces trois mots le plus importants est évidemment DECIDER au pays !
———-
– Ce qui me gêne en tant qu’ancien maire, c’est de voir des élus qui gaspillent l’argent public. Il doit y avoir « engagement signé des élus » pour ne pas augmenter les impôts locaux plus que le coût de la vie.
———-
– Principe de subsidiarité = tout ce qui peut être géré à l’échelle du territoire doit être géré à l’échelle du territoire.
———-
– SOLIDARITE avec nos paysans qui nous nourrissent et entretiennent nos paysages, SOLIDARITE avec nos marins, ambassadeurs de la Bretagne sur les mers, SOLIDARITE avec nos artisans qui par leur savoir-faire façonnent notre quotidien, SOLIDARITE avec les transporteurs qui relient les hommes entre eux, SOLIDARITE avec les ouvriers / employés sans qui rien ne seraient possible, SOLIDARITE avec les précaires qui souffrent en silence , SOLIDAIRE pour une BRETAGNE où il est possible de CIRCULER GRATUITEMENT !!!
———-

Propositions remarquables (avant mise à l’étude par les Bonnets Rouges)


Instaurer le dialogue et le respect entre les Bretons, qui ont des intérêts contradictoires. Arrêter de harceler les paysans.

Transparence des comptes publics locaux

Mettre en place des expérimentations quand les réglementations ne profitent à personne.

>> TÉLÉCHARGER CE DOCUMENT AU FORMAT PDF

RETOUR SOMMAIRE