Le Conseil culturel de Bretagne rejette à l’unanimité le Pacte d’avenir pour la Bretagne

Logo CCBAlors de la première chambre consultative de Bretagne (le Conseil économique, social et environnemental de Bretagne – CESER) a approuvé à un peu plus 46 % le Pacte d’avenir proposé par Paris, la Conseil culturel de Bretagne (CCB), chambre consultative regroupant l’ensemble des acteurs culturels l’a rejeté à l’unanimité.

« Pour le Conseil culturel de Bretagne, l’appellation « Pacte d’avenir pour la Bretagne » n’est pas appropriée au contenu du document qu’elle recouvre, qui correspond plus à des mesures d’urgence et circonstancielles qu’à un accord partagé sur une vision à long terme du devenir de la Bretagne, avec les moyens correspondants. » L’avis du CCB reprend les revendications du Collectif en insistant dans son introduction sur le « vivre, travailler et décider au pays ». Il insiste sur le fait qu’il est urgent d' »obtenir un statut spécifique pour la Bretagne sur le modèle de celui obtenu par la Corse grâce à la loi du 13 mai 1991″ et un « transferts conséquents de compétences ». Il estime enfin que « l’enjeu principal de la révolte est démocratique et non budgétaire. Il s’agit de sortir de l’impasse démocratique de la centralisation qui confisque le pouvoir au profit d’un centre omnipotent. »

Tout comme le Collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne », le CCB met en avant le jeu de dupes sur les chiffres annoncés et les deux milliards d’euros promis, qui en définitive sont des sommes déjà budgétées et identiques, voire moindre, que dans d’autres régions.

Cliquez ici pour prendre connaissance du document intégral